FAUX PAPIERS
Texte de Dave Richard
Publié dans le Magazine Ligne

Le papier : l’un des matériaux les plus communs, de ceux que l’on intègre au plus tôt de l’enfance. Accessible, démocratique et d’une simplicité désarmante, il est symbole d’apprentissage, de créativité et de tous les possibles. Sébastien Gaudette s’en sert d’abord comme sujet ; dans son œuvre, il est omniprésent, tant au propre qu’au figuré, dans le fond comme dans la plastique.

Sébastien Gaudette sculpte, peint, dessine. Il alterne les techniques et les matériaux pour développer un imaginaire ludique et coloré, avec en plein cœur son attachement obsessif de la Feuille – avec un grand F.

Ses sculptures suspendues de pages de cahier à spirale gribouillées, de feuilles mobiles déchirées, pliées, triturées, imitent à merveille vieux coloriages, copies d’enfant d’école, barbouillages, feuilles brouillon, textes non achevés, rejets et rebuts. Elles sont pourtant bel et bien faites d’aluminium sculpté, puis peintes; des trompe-l’œil parfaits qui forment une heureuse mascarade où l’éphémère devient inaltérable, où les matériaux s’échangent leurs propriétés pour gagner en poésie, en profondeur. S’ajoute à ces sculptures leur représentation dessinée, délicieuse mise en abîme, sans parler de ces installations de feuilles lignées géantes, théâtrales et fascinantes. Et impossible de passer sous silence ses immenses nuages, eux faits de papier de soie ou métallique froissé, qui semblent se dématérialiser. « Je ne considère pas le papier comme une surface bidimensionnelle, mais plutôt comme un matériau qui se laisse modeler et dont l’altération même est au cœur de mon processus de composition picturale. »

 

Cliquez ici pour lire l'article complet.

 

 

GET IN TOUCH | CONTACTEZ-NOUS

NEWSLETTER | INFOLETTRE

Full Name *

Email Address *

Copyright © 2024, Art Gallery Websites by ArtCloudCopyright © 2024, Art Gallery Websites by ArtCloud